Lire le dernier bulletin en cliquant sur : bulletin de décembre 2019

Vous trouverez ci-joint notre nouveau Bulletin d’Information du 3 décembre qui montre que l’on a dépassé la cote d’alerte dans notre Métropole : 

ce ne sont pas des “atteintes à la laïcité “ mais ce sont les principes mêmes de la laïcité qui sont ouvertement bafoués, avec la complicité de certaines élites dites “progressistes”.

Nous comptons sur vous, votre vigilance et votre résistance.

salutations républicaines


VRO45 suit pour vous l’actualité et publie mensuellement les “morceaux choisis autour de l’Islam Politique, d’ici et d’ailleurs” dans un BULLETIN d’INFORMATION
Vous pouvez vous abonner en cliquant sur l’image ci-contre :

Décembre 2019

Pas d’Islamistes dans les Conseils Municipaux

   (Lettre ouverte)  

                                                             
       
                        

 

Mesdames et Messieurs les responsables politiques,

 

Nous voulons attirer votre attention sur le grave danger que représenterait la présence de candidats islamistes sur les listes aux prochaines élections municipales, notamment dans les domaines concernant la jeunesse, cible privilégiée des Frères Musulmans et des salafistes.

 

L’interdiction de listes communautaires pour les municipales est à l’ordre du jour. Par contre, l’infiltration individuelle de candidats islamistes est rarement évoquée. Et pourtant depuis la manifestation de la Honte « Stop à l’islamophobie », la présence de candidats islamistes risque d’être effective sur les listes des partis EELV, LFI, PC, Génération-s, NPA, LO qui ont fait alliance avec les islamistes. Et d’autres partis peuvent être tentés de jouer le même jeu électoraliste funeste. Les Frères Musulmans ont réussi le 10 novembre leur démonstration de force et la Confrérie a clairement dévoilé son objectif qui est d’organiser le séparatisme communautaire afin d’implanter peu à peu, via le voile et le halal, la Charia – la loi islamique – en France.

L’écrasante majorité des français – de tous bords politiques – est foncièrement opposée au communautarisme et est attachée à une vision stricte de la laïcité. Nos concitoyens ne rejettent pas la religion musulmane mais les manifestations publiques et politiques d’une identité politico-religieuse rétrograde. En France, la loi protège la foi mais aucune foi ne peut imposer sa loi. Le modèle communautariste anglo-saxon est profondément étranger à notre Histoire et la Laïcité est la clef de voûte de notre Nation. Dans la société française, mettre en avant les critères religieux ou raciaux exacerbera les tensions et compromettra l’avenir de notre jeunesse.

La défiance des citoyens envers les responsables politiques est très grande et seule la fonction de  Maire conserve encore un certain crédit. Alors, élus, futurs élus, ne décevez pas vos électeurs, prenez vos responsabilités, n’escamotez pas le danger de l’Islamisme Politique conquérant, prenez des engagements clairs et publics. Demandez à chaque candidat sur vos listes qu’il s’engage explicitement à :

  • Respecter et appliquer strictement le principe de laïcité,
  • Conditionner l’attribution des subventions aux associations (sociales, scolaires, culturelles et sportives) au respect d’une Charte de la Laïcité à définir par la commune,
  • Défendre notre liberté de conscience, l’égalité entre les hommes et les femmes, notre droit de critiquer toutes les religions et de pouvoir en changer,
  • Refuser l’instauration d’un délit d’islamophobie et la remise en cause des lois de 2004 sur le voile et de 2010 sur le niqab.

      Vous êtes au niveau local les garants de l’article 1er de notre Constitution :

 « La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale »

Nous serons vigilants et mobilisés pendant toute la campagne électorale.

 

VRO45

 Vivre en République à Orléans-Métropole  (VRO45)
Maison des Associations , 46 ter rue Ste Catherine 45 000 Orléans

vivreenrepublique45@gmail.com            https://vivreenrepubliqueorleans45.fr

Retrouvez  l’HISTORIQUE DES BULLETINS 

en cliquant sur ce   lien

 

 ACTUALITES 

Réunion de VRO le 2 décembre 2019

 Le lundi 2 décembre à 18h30 salle Rabelais à la Maison des Associations d’Orléans

au 46ter rue Sainte Catherine

 (voir notre ordre du jour dans notre mail du 16 novembre)

La campagne des municipales s’annonce….confuse dans notre Métropole ;

 il est temps que les voix laïques se fassent entendre avec un peu de vigueur car le flou et le marketing électoral ont des limites !

Rassemblement le samedi 28 septembre à 14 Heures Place du Trocadéro à Paris.

La Laïcité est défendue par des grandes voix et des lanceurs d’alerte sur les réseaux sociaux, mais c’est aussi l’affaire de tous, de tous les citoyens, en particulier de ceux qui sont sur le terrain, comme Nadia Remadna et son association “la Brigade des Mères” qui lutte depuis des années en Seine Saint Denis contre les islamistes intégristes.

C’est pourquoi notre association Vivre en République à Orléans (VRO45) a décidé d’être à ses côtés et de soutenir l’initiative de la Brigade des Mères d’organiser un

 

( Pour les orléanais, faute de trains ce week-end-là, un bus FLIXBUS  part de Libération à 10h20 et un retour est possible à 19h de Paris-Bercy )

 

 

https://www.facebook.com/pages/category/Nonprofit-Organization/Brigade-Des-M%C3%A8res-539356009582524/

01 – août : Le communiqué de l’UFAL-Toulon

L’Union des FAmilles Laïques communique :

 

L’ORGANISATION D’UN CULTE NE RELEVE PAS DE L’ETAT DANS UNE REPUBLIQUE LAÏQUE

UFAL. Union des familles laïques de Toulon. 10 juillet 2019

 

Communiqué du Collectif Laïque National :

Le Premier ministre a rappelé le 19 juin dernier que le Président de la République et le gouvernement souhaitent favoriser la formation d’un « Islam de France », qui serait l’interlocuteur unique des Pouvoirs publics.

Le Collectif Laïque National dénonce une opération qui, même si le gouvernement déclare se contenter « d’accompagner » les croyants, relève d’une conception concordataire du rapport entre l’Etat et les religions, donc contraire à la laïcité.

Un « Islam de France » n’a pas plus de raison d’être qu’un « christianisme de France » : ce « gallicanisme » n’a pas sa place depuis 1905 dans notre République. Les musulmans vivant en France, dans leur diversité, n’ont pas à se soumettre à une organisation unique à laquelle serait alors déléguée leur « représentation » auprès de l’Etat. Il en va de la liberté de culte, du principe de séparation – donc de la laïcité elle-même.

Le Collectif met en garde les pouvoirs publics actuels contre le risque pour la République d’offrir sur un plateau cet « Islam de France » à un interlocuteur tout prêt à en prendre les commandes : les Frères musulmans. Ce mouvement politico-religieux qui se pare en France de l’apparence inoffensive d’un « islam du juste milieu » a pour projet, depuis 1928, de rétablir le califat et d’instaurer la charia. Selon les pays, il recourt soit au terrorisme, soit à l’infiltration des institutions – comme en France. Financé par le Qatar, et soutenu par la Turquie, il se pose en rival des salafistes mais défend un islam tout aussi rétrograde. Doté de plusieurs vitrines légales (« Musulmans de France » -ex UOIF- ; Comité Contre l’Islamophobie en France, etc.), il est présent dans nombre d’organisations musulmanes, notamment l’Association des musulmans pour un islam de France (AMIF), fondée par Hakim El Karoui.

C’est à ces représentants de l’islam politique que seraient confiées la gestion du marché « hallal » et la formation des imams.

Le Collectif Laïque National dénonce cette conjonction périlleuse pour la République entre des Pouvoirs publics uniquement préoccupés par la recherche – bien peu laïque – d’un « interlocuteur musulman unique », et une offre de services concentrée entre les mains de l’islamisme politique des Frères musulmans, auxquels sont ainsi livrés les musulmans de France.

TANIA de MONTAIGNE

Parce que lutter contre le racisme, ce n’est pas céder au premier bricoleur identitaire venu,TANIA de MONTAIGNE nous interpelle sur les logiques tacites qui nous dissuaderaient d’employer les adjectifs « noir », « arabe » ou « juif ». À lire:

lepoint.fr/societe/tania-de-montaigne